Navigation Menu+

Bien être au travail : quelques bons réflexes

Bien-être au travail : quelques bons réflexes

La majorité des employés considèrent que le bien-être au travail passe  surtout par les relations entre collègues, presque la moitié affirment que l’environnement de travail, notamment l’espace, est un des éléments importants. Toutefois, le bien-être au travail commence par le minimum, entre autres quelques bon réflexes comme le bon agencement de son bureau, la posture de travail, l’alimentation, la relaxation et autres.

Les enjeux du bien-être au travail

Les effets d’un mal-être au travail pour les sociétés peuvent parfois être importants. En plus de la détérioration du climat social, les sociétés peuvent faire face à un accroissement du taux d’absentéisme. Le bien-être au travail est un enjeu essentiel, car le travail des employés ne concerne pas seulement les produits, les services ou les résultats.

bien-etre.jpg

Le bien-être au travail engendre socialisation, reconnaissance et développement personnel pour chaque salarié. Il est donc un propulseur d’engagement, de coopération, de confiance et de sens donné au travail, permettant à l’entreprise de développer et d’être compétitive. Le bien-être de chaque employé va de pair avec la performance générale de l’entreprise. De plus, favoriser le bien-être au travail permet de réduire les maladies chroniques qui représentent une charge assez importante pour la société.

Comment améliorer le bien-être des salariés ?

Il existe plusieurs moyens de favoriser le bien-être au travail des salariés. Entre autres, il est important d’agir dans la collectivité et que chacun réalise sa place dans sa collectivité.

le-travail.jpg

On peut aussi favoriser la reconnaissance qui contribue énormément au bien-être au travail, la communication interne, le développement personnel qui permet au salarié de s’épanouir. Des coachs, des psys, des espaces zen peuvent être mis à disposition des salariés. La solidarité est à rétablir au moyen des activités sportives, des évènements festifs, des manifestations caritatives… Le dialogue est aussi à travailler, l’écoute, la prise en compte des suggestions, la prévention sont des points à ne pas négliger.